Accueil > Ateliers > Vidéo - Film - Photo

vidéo 2017- Retour au sensible - Echo

L’Heure Atelier se penche début 2017 sur la question du sensible comme marque subjective possible dans un monde de plus en plus homogénéisé et asceptisé. Nous avons travaillé à la cité administrative, monde asceptisé en soi, et riche de lignes, de force, d’absence et de vide aussi. Les interventions des participants de l’atelier ont tenté d’apporter dans cet univers une trace de présence et d’humanité. Sébastien nous en dit ceci : Notre projet artistique est une tentative de remettre en question le rapport à la présence. Les architectures contemporaines ne laissent pas de place à la vie. On peut y voir des gens oubliés, envahis par des immeubles froids. Il reste encore des morceaux humains tranchés sur les images. Des traces encore présentes donnent un espoir de vie quant à l’ancrage sur terre.

Ce travail est rentré en résonance avec la proposition de la Plateforme de concertation mentale bruxelloise pour son parcours d’ateliers de 2017 dont le thème était : Echo. Il a été proposé aux ateliers de réagir à une oeuvre de la collection de Mr Goldschmidt devenu propriétaire des bâtiments. L’Heure Atelier choisi l’oeuvre de Mr Scholz, les cousins, présentant des pieds en plâtre ressentis par nos participants comme restes humains dans un monde asceptisé. Notre film en constituera donc une réponse en soi ainsi que le projet photographique présenté dans la rubrique photo - Retour au sensible - Echo.